Grim Tales – Chloé Boffy

Chloé Boffy - Grimm Tales

Vous rêvez que votre vie soit un conte de fée ? Méfiez-vous, peut-être êtes-vous déjà en train d’en vivre un… Car la route est longue avant le « ils vécurent heureux pour toujours », et même les plus belles histoires ne finissent pas toujours bien…
Dix contes revisités avec originalité, qui portent un regard nouveau sur les héros de notre enfance.
« Avec Grim tales, Chloé Boffy nous plonge dans un univers sombre et poétique réactualisant avec brio les célèbres contes de Grimm. C’est avec un cœur d’enfant que l’on redécouvre de grands classiques présentant une jeunesse moderne et désenchantée. Un recueil sensible et magique ! »
Julia M Tean

LuneEcarlateSéparateur

Feather Wenlock

Ceux qui me connaissent savent que je suis une fan de Disney (parce que je l’assume). Du coup, j’ai accepté avec joie le SP de Grim Tales, ayant hâte de découvrir ce que Chloé Boffy avait pu faire de nos contes favoris !
Comme les histoires sont très différentes, j’ai décidé de vous faire une mini-chronique entre chaque lecture, sans trop parler de la trame pour ne pas tout gâcher. Et pour ceux qui préfèrent avoir un avis global, il se trouve en bas du post.
Allons-y !

1001 heures

C’est avec cette histoire que débute le recueil. Inspiré du conte d’Aladdin et de sa belle Jasmin, on redécouvre les personnages emblématiques du dessin animé sous une nouvelle identité en conservant leurs affinités respectives.
J’ai été agréablement surprise en lisant cette réécriture (la première, donc). Je ne m’attendais pas à de telles similitudes entre celle-ci et le conte, ce qui a décuplé mon enthousiasme ! Même si le contexte choisi ne m’attire pas, je dois dire que les gangs Mexicains vont bien à notre fils du roi des voleurs préférés !

Tombe la neige

Comme on peut se l’imaginer, cette nouvelle est inspirée de Blanche Neige. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce détournement des personnages, mais j’ai a-do-ré !
Cette fois, on se plonge dans l’univers du cirque de l’autre côté de l’Atlantique ! Les éléments principaux y sont (sans la belle-mère, divinement remplacée). Ça m’a juste éclatée de les chercher dans les détails ! En plus, il y a une toute petite référence à la nouvelle précédente ; j’ai hâte de voir si elles sont toutes liées d’une façon ou d’une autre. Ça y est, je me prête au jeu. Et du coup, j’y retourne…

Marina

Bizarrement, je suis moins rentrée dans cette histoire que dans les précédentes. On se retrouve dans le Sud-Ouest de la France, à suivre les aventures de Marina, une jeune fille d’environ 18 ans à qui il arrive un « incident ». Encore une fois, le parallèle avec le conte de La petite sirène est très bien fait, voire même plus que ça ! C’est totalement vraisemblable. Mais attention, les amis : Disney n’entre plus en scène pour cette histoire (si vous ne connaissez pas la version originale, je vous conseille ce dessin animé).
Pour moi, l’évolution est un peu trop rapide, surtout concernant la relation entre les personnages. J’aurais aimé que soit clairement écrit le temps qui passe pour ne pas trouver ça « trop ». C’est un petit moins pour ce récit. Autrement, la fin est surprenante donc rien à redire, et j’ai vu un petit clin d’œil au conte précédent donc… j’ai apprécié l’ensemble.

Poupées russes

Mais… Mais rhaaa ! Je sais, ce n’est pas très clair. Mais c’est ma réaction après la lecture de cette nouvelle, nous racontant l’histoire de Gretel et son frère, Ivan. Basée donc sur l’histoire de Hansel et Gretel, histoire que je connais moins, je dois avouer que je suis perplexe. Comment Chloé a pu partir de la maison en pain d’épice pour en arriver là ? Je l’ignore.
L’histoire est plus fluide que la précédente d’après moi. Je me suis attachée aux personnages et flûte de flûte, c’est trop court. J’en veux encore !

Captive

Le conte de La Belle et la Bête est détourné ici de façon à retracer la thérapie de Belle, retrouvée après sa captivité. Le point de vue principal est celui de sa psychologue, sûrement pour ne pas nous faire déprimer définitivement (merci, Chloé). On peut donc suivre les séances et lire des passages de comptes-rendus ou de journal intime.
C’est rythmé, ça a du sens, on suit l’évolution et les dates nous permettent de ne pas nous perdre… Les références sont moins nombreuses qu’auparavant. J’ai aimé, même si, encore une fois, le sujet n’est pas des plus joyeux !

Le loup de Fairview

Alors là, merci ! Bon, je peux pas vous dire pourquoi, mais je remercie Chloé pour cette histoire, je sais qu’elle comprendra !
Elle est basée sur le conte Le petit Chaperon rouge, avec une petite touche de Once upon a timeconcernant le prénom de l’héroïne… Nous avons donc le plaisir de découvrir Scarlett qui, entre les cours, rend visite à des personnes âgées pour leur apporter un repas.
J’ai dévoré cette histoire, sans doute parce que le conte est à nouveau bien présent, les clins d’œil nombreux et parce que -mystère!- elle est liée à une autre du recueil. Enjoy!

La jeune fille à l’hermine

Cette nouvelle est inspirée de Peau d’âne, et même si j’ai vu le film quand j’étais petite, j’avoue ne pas en avoir beaucoup de souvenirs. Du coup, parce que je suis une chroniqueuse perfectionniste, j’ai remis à jour mes connaissances du conte original, et ça m’a fait du bien !
La version de Chloé est donc moderne et pourtant fidèle à l’originale (ce que j’ai constaté grâce à ma révision). On découvre ainsi Laura, qui fuit son foyer pour monter à Paris et repartir de rien. J’ai suivi sa progression avec assiduité et l’envie de connaître la suite. D’ailleurs, je n’aurais pas dit « non » à quelques lignes supplémentaires !

Golden boy

Nadia est une mère célibataire enchaînant de longues heures de ménage pour subvenir aux besoin de son petit Adam. Autant vous le dire tout de suite, je pense que le conte de Rumplestiltskinn’aurait pas pu trouver meilleure équivalence que celle-ci au XIXème siècle. Je tire mon chapeau à l’auteure pour ce coup de maître, aussi impressionnant que pour la Marina !
L’histoire est prenante, les personnages intrigants, le suspense présent. Je ne m’attendais pas à ça et je suis agréablement surprise.

Neuf femmes

Dans cette nouvelle, on enquête aux côté d’Adeline sur une mystérieuse série de meurtres. Inspirée du conte de La Barbe bleue, l’histoire m’a semblé moins inattendue que les autres (je dois peut-être arrêter de regarder Esprits Criminels). Néanmoins, le récit étant à la première personne, je l’ai trouvé plus « vif » que les autres ! Suis-je claire ? Le fait d’être dans la tête d’une inspectrice de police est tout à fait exaltant, je dois dire.
Par contre, je n’ai pas compris un point me paraissant essentiel, donc je vais sans doute relire ce passage avant de poster cette chronique.
Edit: Au temps pour moi. C’est top. J’ai tout compris.

Blackout

Dernier conte du recueil, mais pas le plus joyeux : il s’inspire de La Belle au bois dormant. J’ai bien aimé cette réécriture, toujours dans le respect du conte original (même si j’ai eu un gros doute au début !).
Aurore est donc une adolescente capricieuse qui en fait voir de toutes les couleurs à sa mère. J’ai presque cru que c’était cette dernière qui ferait le blackout ! Haha. Hem. En tout cas, on est encore une fois dans un contexte réaliste (malheureusement) et bien décrit. J’ai apprécié le petit clin d’œil à l’autre conte (non, je ne vous dirai pas lequel) et la fin, bien évidemment.

Pour finir, la petite page consacrée aux « Secrets d’écriture » m’a beaucoup appris ! (Je suis fière d’avoir capté pour Rumplestiltskin, haha !)

________

En conclusion, je n’ai pas l’habitude de lire des nouvelles, mais les contes revisités de Chloé Boffy se prêtent largement à ce format.
Les références à d’autres œuvres populaires (telles que Harry PotterHunger GamesPretty Woman) ainsi qu’aux autres nouvelles du recueil m’ont beaucoup amusée ! Le style de l’auteure est fluide, agréable, et ses idées sont géniales. Les contes sont revisités de façon cohérente et ingénieuse (petit conseil : révisez avant de lire histoire de voir tous les petits clins d’œil, c’est bien plus marrant !). Les dessins illustrant chaque conte sont aussi très beaux (mes préférés sont Blackout1001 heures & Marina) et par la main de l’auteure, s’il vous plaît ! Je dirais par contre que ce recueil n’est pas à mettre entre toutes les mains (ou alors je suis vieux jeu) car les thèmes abordés sont parfois durs, et pourtant tellement actuels…

Petit détail qui a son importance : il faut impérativement lire les nouvelles dans l’ordre ! Je ne sais pas quelles sont vos habitudes avec les nouvelles mais surtout, ne les mélangez pas car, comme elles sont liées entre elles, vous risquez de ne rien comprendre.

J’ai passé de bons moments avec les personnages – torturés – de ce livre et je vous souhaite de vous éclater autant que moi en dénichant les références !

not5

 

Séparateur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s