L’épreuve #1 : Le Labyrinthe – James Dashner

James Dashner - L'épreuve 1

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.

Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…

amazon_topicSéparateur

Feather Wenlock

Lu en Lecture Commune avec Hope Finnigan

Une fois n’est pas coutume, j’ai découvert cette dystopie à travers son adaptation cinéma sortie en 2014. J’avais littéralement adoré le film (que je n’ai pas revu depuis 2015), tout en ayant lu sur de nombreux blogs qu’il était très différent de l’original. C’est sans doute ce qui m’a convaincue de le lire, d’ailleurs !

On peut dire que les rumeurs étaient fondées. La scène de départ est la même, les personnages sont relativement respectés ainsi que l’idée générale… Mais rien d’autre ne m’a paru semblable au film. Et c’était extra.
J’ai vraiment apprécié de redécouvrir cette histoire du point de vue de l’auteur, avec d’autres événements et des particularités non-exploitées à l’écran. L’histoire suit à peu près le même chemin, néanmoins j’ai eu l’impression d’approfondir la psychologie des personnages grâce à ces pages. Les principaux sont toujours aussi étranges (Thomas, Teresa), attachants (Newt, Minho, Chuck), agaçants (Gally, Gally (oui, x2))… et on en apprend plus sur certains (cependant, Newt reste mon chouchou pour le moment).

L’ambiance est tendue du début à la fin. L’auteur sait très bien nous tenir en haleine et ce malgré le côté « jeunesse » du livre (attention toutefois à ne pas le mettre entre des mains trop jeunes). Son style est simple, fluide et crédible au vu de la tranche d’âge des protagonistes ; c’est très agréable à lire. Pourtant, l’oppression du labyrinthe se ressent à travers le comportement des personnages et nous atteint donc également, devenant de plus en plus intense au fil des chapitres. J’ai tenté de déjouer le piège avec la solution donnée dans le film ; je n’y étais pas du tout. Je deviens peut-être soûlante avec mes comparaisons, mais ça m’a vraiment marquée. Étonnamment, les créatures m’ont paru encore plus… « heurk » qu’à l’écran : je ne saurais l’expliquer.

Enfin, la dystopie n’est quasiment pas expliquée dans ce tome, donc il faudra attendre le prochain pour en savoir davantage… Personnellement, ça me convient. L’épreuve #1 pose les bases : c’est convaincant, et ça laisse tout un éventail de possibilités pour la suite. J’adhère !

En clair, que vous ayez vu le film ou non, ne passez pas à côté de ce livre si vous êtes fan du genre et que le style jeunesse ne vous rebute pas !

not5

 

Séparateur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s