Les travaux d’Apollon #1 : L’oracle caché – Rick Riordan

  «  Je m’appelle Apollon. Avant, j’étais un dieu.  »
  Cent dollars, un permis de conduire au nom de Lester Papadopoulos, et des boutons d’acné  : c’est tout ce qu’a laissé Zeus à Apollon avant de l’envoyer sur terre (à New York, plus précisément) pour le punir. Faible et désorienté, ce dieu vieux de quatre-mille ans va devoir apprendre à survivre dans le monde moderne avant d’obtenir le pardon de Zeus. Mais Apollon a de nombreux ennemis – des dieux, des monstres et même certains mortels qui aimeraient profiter de la situation pour le détruire à jamais. S’il veut survivre, il n’y a qu’une seule solution  : aller frapper à la porte de Percy Jackson et gagner la Colonie des Sang-Mêlé.



Je pensais être capable de finir la trilogie de Magnus Chase et les dieux d’Asgard avant d’attaquer une autre saga de Rick Riordan… C’était sans compter le fait que les personnages de la première série causeraient de la deuxième. De toute évidence, je n’étais pas assez forte pour résister à la tentation. Haha.

Après un passage dans les mythologies égyptienne et nordique, c’est un régal de retrouver nos premières amours sous la plume de cet auteur, à savoir : la mythologie grecque. Oui, mais en plus, nous ne voyageons pas aux côtés de n’importe qui, puisque ce n’est ni plus ni moins qu’un dieu qui nous raconte cette nouvelle aventure : l’inégalable Apollon !
Pour l’avoir croisé dans les séries Percy Jackson et Héros de l’Olympe, j’avais hâte (et c’est rien de l’écrire) de savoir ce qui pouvait se passer dans la tête du beau gosse crâneur et tellement imbu de lui-même… et le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue.

Même si on retrouve avec un immense plaisir d’anciens personnages (HAAAA!), les nouveaux sont toujours aussi géniaux. On a un panel de caractères très variés et intéressants, et le point de vue d’Apollon rend ce florilège encore plus croustillant.
Son adaptation au monde mortel se fait dans la douleur, ce qui est très drôle pour le lecteur. Ses références (volontaires ou non) à la culture populaire sont un délice, et je me suis surprise à rire et à sourire bêtement pendant presque toute ma lecture.
Bien sûr, l’histoire en elle-même est toujours aussi intéressante et le suspense bien présent. J’ai apprécié les rappels aux précédentes sagas (qui n’étaient pas superflus mais m’ont donné envie de les relire, hein.), et le fait qu’elles aient été « incorporées » à la trame, prouvant encore une fois le génie de l’auteur.

Entre l’humour, les haïkus et la trame toujours aussi prenante, Rick Riordan m’a conquise une fois encore. On va dire que je suis une vendue, que je ferai une bonne critique à chaque fois que je verrai son nom sur une couverture… mais je vous assure que je suis hyper objective. Je l’a-d-o-r-e !
Pourquoi j’enlève une demi-étoile, dans ce cas ? Parce que je veux être encore plus éblouie par le dieu du soleil dans le tome 2 !



2 réflexions sur “Les travaux d’Apollon #1 : L’oracle caché – Rick Riordan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s