Viens, je t’emmène – Véro-Lyse Marcq

Véro-Lyse Marcq - Viens, je t'emmène

Anne Rico, enfin libre et indépendante grâce à un poste de secrétaire dans un lycée, se concentre sur son projet de devenir infirmière.
En cette période de rentrée scolaire, la reprise s’annonce difficile à l’arrivée d’une nouvelle brochette d’enseignants, surtout concernant celui qu’elle avait aperçu un peu plus tôt dans le parc jouxtant l’établissement.

« L’homme corbeau continuait son approche. D’un coup, elle paniqua, comprenant que sa trajectoire s’alignait parfaitement avec le banc où siégeait son popotin. »

Agressée par sa présence puis intriguée, Anne finit par se demander ce que peut bien cacher ce drôle d’oiseau. Laissez-vous emporter par cette romance et découvrez où le destin vous emmènera…

amazon_topicSéparateur

Feather Wenlock

Tout d’abord, je remercie l’auteure de m’avoir envoyé ce livre en Service Presse !

Viens, je t’emmène est une histoire plutôt courte, 80 pages environ, c’est pourquoi je vais essayer de ne pas trop vous en dire !

On découvre donc l’histoire d’Anne, la trentaine, vivant une petite vie paisible de secrétaire dans le nord de la France. Son passé difficile enfin derrière elle, elle se consacre à son présent mais également son avenir… De son côté, Morten – alias l’homme corbeau -, débarque en ville et dans l’établissement scolaire où elle travaille.
À partir de là, une romance voit le jour, malgré tout le mystère planant autour de cet étrange personnage. Anne, qui se montre d’abord réticente, va finir par s’intéresser véritablement à lui : à mesure qu’elle s’en approche, nous en découvrons un peu plus.

Concernant les personnages, j’ai aimé l’attitude de Morten en tant que professeur et musicien, et l’excentricité de Fran (dont la description m’a beaucoup plu). Anne m’a paru trop vite emballée, et a donc perdu de mon attention en cours de route alors que son passé était très intéressant.
La romance en elle-même a été trop… intense pour moi… J’ai du mal avec les couples très « fleur bleu » donc ça m’a fait grincer des dents à plusieurs reprises. Le style est fluide et plutôt agréable, mais d’après moi les dialogues manquent un peu de spontanéité.
Je pense que l’histoire en elle-même mériterait la longueur d’un roman, surtout pour la fin.

Je sais qu’il s’agit du premier texte de l’auteure alors, certes, ce n’est pas un sans faute, mais je trouve que le potentiel est là !

not4Séparateur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s