Nos étoiles contraires – John Green

John Green - Nos étoiles contraires

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

amazon_topicSéparateur

Ella Black

C’est le récit émouvant d’une jeune cancéreuse en phase terminale qui n’espère plus rien de la vie. Faut dire qu’à seize ans, on a pas encore vécu grand-chose. Pourtant lorsqu’un jeune homme intègre le groupe de paroles auquel elle assiste, elle n’est pas insensible à son charme. Très vite, ils vont se lier d’amitié, ce qui évoluera au fil du récit. 
C’est un roman inachevé, dont Hazel adule l’auteur, qui les poussera à entreprendre un beau voyage en Hollande, pays des tulipes. Il faut dire qu’avec tous les détails que nous fournit l’auteur, il suffit de se laisser guider pour y être avec eux. 

C’est avec fluidité que la plume du romancier nous entraîne dans l’aventure au fil des pages. Les personnages sont attachants et attendrissants. L’intrigue est bien menée et jusqu’au bout on ne peut imaginer la tournure que vont prendre les événements. Même si la mort rôde tout au long du livre, on arrive à en faire abstraction, ne retenant que l’essentiel à l’intrigue. 

J’ai aimé lire cet ouvrage, même si la quatrième de couverture présente l’histoire avec bien plus de légèreté que telle qu’elle est dans le livre. Je pense que John Green attend de nous, lecteurs, de nous imprégner de son contenu, d’aller chercher plus en profondeur ce qu’il voulait faire passer comme message et ne pas s’arrêter sur la gravité du sujet et de sa finalité. Une bonne lecture.

not3

 

Séparateur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s