La face cachée de Margo – John Green

John Green - Face cachée de Margo

Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…

amazon_topicSéparateur

Feather Wenlock

La face cachée de Margo est le second livre de John Green à atterrir dans ma bibliothèque – le premier ayant été Nos étoiles contraires.

Autant le dire tout de suite : ces deux ouvrages n’ont pas grand-chose en commun. J’ai été profondément touchée par le premier, alors que cette dernière lecture est bien plus légère!
Quentin, alias Q., est un jeune homme ordinaire, nourrissant une obsession toute particulière pour sa voisine – j’avais prévenu, qu’il était ordinaire. C’est au cours de leur folle escapade nocturne que Quentin la redécouvre, puisqu’il se rend compte que la petite file de 9 ans avec laquelle il jouait a bien grandi.

Ce personnage est difficile à cerner puisque finalement peu présent, bien que Margo soit au centre de l’intrigue. Q. a beau passer ses journées à penser à elle, ce n’est pas sa disparition mais bien elle que je considérais comme le problème de l’histoire. Je suis cruelle ? Peut-être… Pendant toute la lecture, je me suis demandé à quel moment j’aurais abandonné les recherches si j’avais été à la place de son chevalier servant… Trois jours, grand maximum ! C’est sans doute pour ça que Quentin fait un bon personnage principal et moi non.

Au-delà de la quête pour la retrouver, Quentin et ses amis vont être confrontés à des problèmes bien plus normaux que des disparitions, comme le bal de promo. Ben et Radar sont vraiment attachants, déjantés, drôles (parfois, malgré eux). L’histoire nous est contée par Q., aussi avons-nous son point de vue sur ses camarades et les autres ; je trouve que ce sont ceux qui sont le plus attachants. Je n’ai pas retenu grand-chose du caractère de Q., alors que ses deux amis sont… inoubliables ! Il est légèrement effacé par les répliques piquantes de ses acolytes. J’ai passé un moment très agréable avec eux : ils m’ont rappelé à quel point il est vital de se consacrer aux choses importantes (amis, famille) ou, au contraire, insignifiantes (chaussures du bal, ou les Pères Noël noirs), davantage que de courir après nos fantômes.

J’avoue que la fin m’a laissée un peu perplexe. Après réflexion, j’aurais aimé un petit chapitre supplémentaire – encore une fois, pour avoir plus de Ben et Radar! – mais, hormis ce détail, j’ai beaucoup apprécié !

Concernant la plume de l’auteur, je suis toujours sous le charme : le style est fluide, entraînant. John Green nous raconte une fois de plus son histoire avec justesse et naturel. C’est un talent particulier que de se mettre dans la peau d’un(e) adolescent(e) sans faire le moindre faux pas, et je l’admire beaucoup pour ça !

Je pense regarder l’adaptation cinématographique bientôt !

En résumé : un récit riche en humour, avec de bons personnages et une trame intrigante.

not4

Séparateur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s