Avant toi – Jojo Moyes

Jojo Moyes - Avant toi

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

amazon_topicSéparateur

Ella Black

Lu en Lecture Commune avec Feather Wenlock

Un proverbe dit « Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir ». 
Mais quand celui-ci disparaît, que reste-il ? À quoi peut on encore s’accrocher ?
C’est le combat que mènent les parents de Will contre la volonté de leur fils, de mettre fin à ses jours. Comment lui faire comprendre qu’on peut se satisfaire d’une autre vie. Oui, mais quelle vie. Une mère qui mise tous ses espoirs sur une jeune inconnue qu’on décrit comme une personne « dont la seule présence embellit l’existence ». Saura-t-elle le faire renoncer ?
Deux êtres issus de milieux si différents qui pourtant vont apprendre à se connaître, à s’apprécier et construire une relation quelque peu ambiguë. Au fil de la lecture, on découvrira comment un défi sur la vie peut transformer un individu en lui faisant affronter ses peurs, ses angoisses pour aller toujours plus loin. Et d’une chrysalide sortit un papillon. Ce roman est un arc en ciel d’émotions. Toutes y passent : la douleur, la colère, la tristesse, la joie…et l’amour. On plonge dans la réalité du quotidien d’une personne à mobilité réduite avec les regards et les obstacles que la société leur offre mais surtout les contraintes de cette vie qu’il n’ont pas demandé. On vit, on pleure, on souffre avec les personnages. Les scènes sont décrites avec une telle précision qu’on a aucun mal a s’y immerger. On ressent leurs émotions on se les approprie, et on espère…
Ce roman est peut-être une fiction mais basée sur des faits réels. L’auteur nous permet de prendre du recul sur l’existence de ces êtres fragilisés qui n’existent plus qu’à travers leurs proches.
J’ai lu ce livre avec beaucoup d’émotions. J’ai ressenti leur révolte et toute cette colère, et mes larmes ont coulées. Lecture recommandée !

not5

Séparateur

Feather Wenlock

Lu en Lecture Commune avec Ella Black

Pour les personnes qui ne le sauraient pas, je suis en situation de handicap, ce qui explique peut-être certains détails de ma chronique.

Une fois n’est pas coutume, j’ai voulu lire ce livre après avoir découvert la bande-annonce du film qui sort cet été. Intriguée par l’histoire que nous promettaient la jeune Louisa et son Will récalcitrant, je me suis laissée convaincre (et pas uniquement parce que Sam Claflin est canon, ok?) et ai passé commande.

Clairement, je n’ai pas été déçue. Jojo Moyes nous livre là une romance magnifique, criante de vérité, parfois dérangeante. J’ai apprécié la complicité qui s’installe entre eux, le caractère bien trempé de Will, la répartie de Louisa. La trame se met en place doucement, les personnages ont tous quelque chose d’attachant… Oui, mais non. Pas Patrick (compagnon de Louisa). Franchement, celui-ci, on aurait pu s’en passer. Donc, à part lui, chaque personnage a son petit moment de gloire, notamment grâce aux changements de point de vue qui marquent certains passages du livre.

Pour en revenir à Will, c’est un personnage complexe et très bien travaillé par l’auteure. Il n’est pas facile à vivre, semble en vouloir à la terre entière, se montre parfois odieux envers les gens qui l’entourent… Louisa va découvrir à ses dépens qui est vraiment William Traynor, pour notre plus grand plaisir. Les situations sont très bien décrites et réalistes ; son caractère se dévoile peu à peu à travers elles. Les ressemblances que j’ai notées avec moi ou mon expérience m’ont fait rire ou étonnée. C’est extrêmement intrigant de lire un livre comme on regarde à travers un miroir. En ça, lorsque Louisa peinait à le comprendre, je dois dire que j’étais moins larguée qu’elle !

Néanmoins, j’ai aimé découvrir l’histoire du point de vue de l’auxiliaire. Louisa est intéressante, spontanée, drôle, excentrique dans sa façon de s’habiller et d’être. J’ai apprécié ses réactions et répliques piquantes. Sa détermination, à faire quelque chose ou à ne rien faire du tout. Elle est vraie, fidèle à elle-même alors qu’elle évolue tout au long du roman… On constate les changements avec sa fraîcheur et sa bonne humeur. Ça fait du bien alors que les thèmes abordés sont parfois durs. Il était intéressant pour moi de « passer de l’autre côté », même si, souvent, je me contentais de hocher la tête face à la réaction désabusée / exaspérée de Will. D’accord, j’adore Will. Z’êtes contents ?

Petit point sur le côté dramatique du livre…
SPOILERS. Zappez si vous ne l’avez pas lu, surlignez si vous voulez mon point de vue.

Quand j’ai commencé ma lecture, mes amis ont été unanimes : « Prépare les mouchoirs. »
Heu… What?! 
Ok, j’ai eu peur de passer pour une fille insensible en terminant ma lecture sans avoir lâché la moindre larme. Alors, pour me rassurer, j’ai lu des avis sur le net, et… ça m’a pas rassurée du tout. J’ai vu un seul avis clamant « Non, je n’ai pas pleuré ».

Franchement, les gens… Non. Cette histoire ne m’a pas fait pleurer. Elle m’a émue, fait réfléchir, et rire aussi ! Mais elle ne m’a pas bouleversée comme on me la sous-entendu. Et j’en suis presque désolée, mais je vais m’expliquer ! Histoire de ne pas passer pour une sans cœur… Je trouve que Jojo Moyes a traité le sujet de façon intelligente et non larmoyante. Les points de vue de chacun ont su être montré de façon à ce qu’ils soient compréhensibles de tous : nous avons celui de la mère de Will, son père, Nathan, Louisa et même la mère de celle-ci. Autant d’opinions pour dépeindre les différentes facettes de la situation, parce qu’il y a celui qui part, et ceux qui restent. À aucun moment l’auteure ne s’est placée du point de vue de Will, et pourquoi ? Parce que personne ne veut savoir réellement ce qu’il pense. Pendant tout le roman, Jojo Moyes nous prouve qu’il a touuutes les raisons du monde de vouloir faire ça. Vous vous attendiez à ce qu’il change d’avis ? Will est têtu, borné, inflexible, et si tout ça ne vous a pas suffit pendant la lecture, le titre du livre et la couverture auraient largement dû vous mettre sur la voie ! C’est une fin dure et pourtant si prévisible qu’elle ne m’a pas déplu. Au contraire : l’auteure a encore une fois su faire preuve de retenue en nous suggérant la scène sans nous la faire lire. Et nous passons directement à l’épilogue où on a un infime aperçu de ce qu’il pensait, dans la joie et la bonne humeur qu’on lui connaît, et toujours son petit côté autoritaire… Toujours vivant dans l’esprit de ceux qui l’ont aimé… Good game, Jojo!

En d’autres termes, j’ai beaucoup aimé cette lecture ! Je ne me suis pas ennuyée un instant, les pages défilent et le temps passe à vive allure.Will et Lou sont vraiment intéressants à découvrir !

Et bien sûr, c’est un coup de cœur !

Coup de Coeur

Séparateur


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s